Projet Zerka-EnviMed (https://zerka.hypotheses.org/)

Un appel à communication intitulé « Quelles ambiances urbaines dans les oasis du sud de la Méditerranée ? » a été publié (http://calenda.org/365342) dans le cadre d’un séminaire à Tunis prolongé par un séjour à Neftaqui aura lieu du 17 au 22 octobre 2016


Que fait l'énergie à l'architecture?

Les enregistrements vidéo des interventions du colloque "Que fait l'énergie à l'architecture?" (ENSA de Prais-Belleville, 27-28 novembre 2015), issu du programme de recherche "Ignis mutat res, penser l'architecture, la ville et les paysages au prisme de l'énergie", sont désormais en ligne, sur le site du colloque, à la page suivante :
https://ignis.hypotheses.org/videos.


L'architecture de l'eau en Méditerranée

Université de Annaba. Faculté des Sciences de la Terre. Département d’Architecture et d’Urbanisme.


7 au 8/12/2015


Dorsaf Zid et Hind Karoui; "L'eau comme élément générateur d'ambiance dans l'espace urbain. Cas des piscines romaines de la médina de Gafsa au sud de la Tunisie"


L'espace public : quelles perceptions et quelles réalités dans les villes maghrébines ?

Organisé conjointement par l’Université Ferhat Abbas de Sétif (Laboratoire PUVIT et Département d’Architecture), l’IRMC de Tunis et le GREMAMO du Laboratoire CESSMA de l’Université Paris Diderot.

14-15 novembre 2015


Alia Ben Ayed et Toumadher Ammar, L’ambiance pour une appréhension sensible de l’espace public, le cas du quartier de BharEzzebla à Sousse.


Sana Layeb et Mohsen Ben Hadj Salem, Exploration sensorielle de l’espace public tunisien : Les émotions comme objet de recherche architecturale et urbaine.


Mouna Zairi, Le partage du sensible dans l’espace public tunisien pendant le processus
révolutionnaire.


« La Science en Fête » : Monuments illuminés et débats scientifiques.

Manifestation organisée par l’association "Al Jamia al Maftouha" (L’Université ouverte).

Le 06 novembre 2015, avec la participation de :

- Jean-Pierre Péneau, "Recherche interdisciplinaires et développements pour les ambiances de la ville"

- Hind Karoui, "Les ambiances lumineuses, une recherche en continuité"

- Olfa Meziou, "Partage et voisinage"


CEM15 International congress : cognition, emotion and motivation

5 et 6 novembre 2015

CEM15 INTERNATIONAL CONGRESS, COGNITION, EMOTION AND MOTIVATION. http://cemcongress.org/


Mutations du projet. Cultures et milieux numériques

CNAM, 28-29 mai 2015

Malek Derouiche Jerbi, "Réflexion sur un outil numérique nomade d'aide à la conception des ambiances lumineuses".

Télécharger
Programme du colloque
Programme(1).pdf
Document Adobe Acrobat 149.3 KB

Invisible Places - Sounding Cities

Sound, Urbanism and Sense of Place. 18–20 July 2014, Viseu, Portugal. http://www.invisibleplaces.org/soundingcities.html#team

 

Communications orales

 

Sana Layeb & Mohsen Ben Hadj Salem

Commented Walk, Segmented Walk: An Exploratory Study on the Relationship Between Urban Space and Sound Stress

Through interactions with environmental parameters such as sound, public spaces generate ambiances which provide a sense to the places. Subjective methods of analyzing and characterizing the complexity of the urban soundscape have to be associated with objective evaluations of emotional arousal. So we tried to approach our study with an experimental methodology of three components: spatial analysis, analysis of physical signals and the capture of emotions via a biosensor called Q-Sensor that evaluates the stress level via skin conductance. Our field of study was the downtown of Tunis. We tried to follow subjects during a specific walk and to capture their emotional states. In addition, we recorded both the audio signal and the associated comment of the person describing the sonic ambience. The results of this study showed that the perception of stress in public places is related to certain specific frequency band signal of the urban contemporary.

 

Chiraz Chtara

Characterization of Sonic Ambiance Generated by an Architectural Device: Case of Traditional Gannariyya and its Contemporary ‘Reproduction’

The proposed study concerns the characterization of sound ambiances produced by the traditional architectural device gannariyya and its contemporary reproduction, implanted in two different neighboring urban fabrics of the capital Tunis. Thus, we adopted an ambiantal multidisciplinary method based on two approaches. First, quantitative approach involves observations in situ and the processing of audio signal measurements and sound recordings taken simultaneously from both sides of the gannariyya. Second, qualitative approach implies interviews with users in addition to recognize their perception of the sound phenomenon. Our field of study is the traditional medina of Tunis and the neighboring modern city. The results collected through measurements, frequency analysis and interviews, show that both types of device filter the sound signal differently. They also reveal that new building materials are responsible of this gap.

 


SCAN'14 Séminaire de Conception Architecturale Numérique

CRP Henri Tudor, à Luxembourg, du 18 au 20 juin. Thème : "Interactions des maquettes numériques". http://scan14.construction.tudor.lu/

Poster

Applications nomades: apports et limites dans la conception architecturale orientée ambiances

Malek Derouiche (ENAU, ERA)

 


Conférences internationales

46èmes Journées de Statistique de la SFdS

 

Vendredi 6 juin 2014

 

Identification et caractérisation des états de stress par une segmentation probabiliste des signaux de l’activité électrodermale
Houda Bahri (Technologie de l'Information); Raja Ghozi (Technologie de l'Information); Dhafer Malouche (Ecole Supérieure de la Statistique et de l’'Analyse de l’'information) ; Faten Hussein (Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis).

Télécharger
I DENTIFICATION ET CAR ACTERISATION DES ETA TS DE STRESS PAR UNE SEGMENTATION PRO BABILISTE DES SIGNAU X DE L ’ ACTIVITE ELECTRODERMALE
submission_252.pdf
Document Adobe Acrobat 536.6 KB

Handicap 2014

Les technologies d’assistance : de la compensation à l’autonomie

 

11 juin 2014

 

Poster


Electro-Dermal Activity analysis for a presbyacousic population in different urban traffic configurations

F. Hussein, R. Ghozi, H. Bahri.


Séminaire "L’innovation dans le secteur du bâtiment"

vendredi 23 Mai 2014

Salon de la construction et du bâtiment, au parc des expositions à la Foire du Kram.

 

Poster

 

Apports et limites des applications nomades d'aide à la conception architecturale

Malek Derouiche

Télécharger
Programme de la journée
bon-de-participation.pdf
Document Adobe Acrobat 479.6 KB

Soutenance de thèse d'Alia Sellami Ben Ayed

Le régime ambiantal dans l’architecture moderniste de Jacques Marmey. Cas du Lycée de Carthage

Soutenance de thèse de Alia Sellami Ben Ayed, architecte, assistante à l'ENAU de Tunis, Equipe de recherche sur les ambiances (ERA).
 
Jeudi 27 mars 2014, 8h30, Université de Carthage, Ecole nationale d'architecture et d'urbanisme de Tunis, Ecole doctorale Sciences et ingénierie architecturales

Jury

  • Jean-Lucien BONILLO, professeur, INAMA, ENSA Marseille, rapporteur
  • Jean-Paul THIBAUD, directeur de recherche CRESSON, UMR 1563 CNRS, rapporteur
  • Saïd MAZOUZ, professeur, Université Larbi Ben Mhidi, Oum El Bouaghi, président
  • Chiheb BOUDEN, professeur, ENIT, Tunis, examinateur
  • Jean-Pierre PENEAU, professeur honoraire des écoles d'architecture, directeur de thèse

Résumé
Dans la sphère architecturale d’Afrique du Nord, la production moderniste de Jacques Marmey est souvent citée comme référence. En prolongement des recherches dont elle a fait l’objet, et qui privilégient l’aspect formel, nous avons entrepris d’élargir la visée à la question du vécu sensible. Il s’agit ici d’évaluer la manière dont l’architecte transpose, conçoit et met en forme l’ambiance dans le projet. Le travail prend appui sur le Lycée de Carthage qui constitue, sans nul doute, le fleuron de son œuvre construite.

Se fondant sur les avancées théoriques et méthodologiques qui marquent le développement international de la thématique des ambiances, le travail s’inscrit dans une démarche de type interactionnel. Cette démarche nous permet de croiser analyse architecturale, évaluation des paramètres physiques en situation, relevés des actions, recueils et analyse des discours en contexte. La recherche se déploie en deux moments : la reconstitution de l’univers de conception de l’architecte ; la restitution de l’ambiance vécue dans le Lycée.

L’objectif vise, d’une part, une meilleure connaissance des mécanismes de référenciation mis en œuvre par l’architecte et, d’autre part, la mise au jour de « dispositifs ambiantaux » - agrégeant forme construite et effets produits - transposables dans le projet.

Abstract

In the architectural sphere of North Africa, the modernist production of Jacques Marmey is often quoted as a reference. In continuation of the researches that dealt with it, and which favor the formal aspect, we decided to further the studies on the sensitive real-life experience. Thus the purpose of the work is to estimate the way how the architect transposes designs and shapes the atmosphere in the project. The research takes support on the high school « Lycée de Carthage » which constitutes, undoubtedly, the jewel of his work.
 
Based on the theoretical and methodological advances which mark the international development of the theme of the atmospheres, the work fits in an interactional type approach. This approach allows us to cross all of the architectural analysis, the evaluation of the physical parameters in situ, the observation of the actions, the collection and the analysis of the speeches in context. The research is carried out in two parts: the reconstruction of the design’s world of the architect; the restoration of the atmosphere lived in the « Lycée de Carthage ».


The objective is, on one hand, a better knowledge of the mechanisms of reference operated by the architect and, on the other hand, the highlighting of « atmospheric devices » - aggregating constructed shape and produced effects – that would be transposable in the project.


Journées Atelier Outils numériques pour l’aide à la qualification bioclimatique des espaces urbains - 2 sessions 16 et 17 octobre, 4 et 5 décembre 2013

Ont participé de l'ERA : Hind Karoui, Faten Hussein et Imène Slama.

Ces journées Atelier ont pour objectifs :

 

 

  • De comprendre les phénomènes physiques et mécanismes prépondérants qui régissent le climat urbain ;
  • D’acquérir quelques modèles théoriques mis en oeuvre au CERMA dans le cadre d’études du climat urbain ;
  • De s’initier à l’utilisation et au couplage de logiciels utilisés en simulation du climat urbain au sein du laboratoire (pré-traitement, traitement, posttraitement et visualisation scientifique) ;
  • De dérouler quelques cas tests (configurations urbaines environnementales précises) et permettre aux participants de rejouer, en autonomie, les simulations présentées en atelier.

Session des 16 et 17 octobre 2013

 

Journée 1

  • Mise à niveau : formats géométriques et conversion de données, scripting Python et visualisation scientifique ;
  • Rayonnement solaire : apports directs, dius, modèle de ciel.

Journée 2

  • Solene thermo-radiatif (1) : bilan thermique d'une surface urbaine avec ou sans évapotranspiration.
  • Description des modèles thermiques de paroi dans Solene thermo-radiatif.
  • Calcul des températures de surface Solene thermo-radiatif (2) : bilan de rayonnement de grande longueur d'onde sur une scène urbaine.

Session des 4 et 5 décembre 2013

Journée 3

  • Modélisation géométrique avancée : production de veines numériques avec Salome, maillages surfacique et volumique avec GMSH ;
  • Rudiments d'aéraulique urbaine et introduction à Code_Saturne : des conditions météorologiques à la visualisation volumique sous Paraview.

Journée 4

  • Présentation de la simulation énergétique des bâtiments et description du modèle thermique de bâtiment de Solene.
  • Calcul de la consommation énergétique d'un bâtiment ou de l'évolution de la température de l'air intérieur ;
  • Effet de la modification de l'environnement proche sur la consommation énergétique d'un bâtiment.

 


L’ambiance comme enjeu de l’espace public méditerranéen contemporain/ Ambiance as a key issue in the contemporary Mediterranean public space

A partir du cas de la Tunisie — miniature mais dense — cette conférence internationale interroge la possibilité du partage dans les espaces publics contemporains en Méditerranée. Elle questionne le rôle joué par l’architecture et les formes de l’urbain dans la possibilité même du partage et invite à réfléchir sur les formes et les ambiances à venir, dans un contexte d’hyper-pluralité où la notion de voisinage se trouve remise en cause, et celle de marquage plus que jamais à ré-explorer.
 
Depuis la chute du régime Benaliste advenue le 14 janvier 2011, on assiste en Tunisie et plus précisément dans l’espace public à ce qui pourrait être non pas un « retour de l’habitant » mais une « arrivée de l’habitant ». Les Tunisiens aujourd’hui « habitent » l’espace public, l’espace commun, l’espace en partage.
 
Après avoir détruit ou significativement altéré les édifices qui symbolisaient la dictature (villas et biens des proches du pouvoir, commissariats et divers bâtiments administratifs), ils s’approprient les lieux en taguant les murs et en investissant les places et les avenues par des sit-in plus ou moins longs ou des marches de contestation. Mais au-delà de cette (ré)appropriation visible que l’on pourrait qualifier de « révolutionnaire », existe-t-il une réappropriation moins visible qui prendrait la forme d’une critique plus ou moins consciente de l’espace public désormais interrogé à l’aune de sa dimension d’espace en partage ?
 
Cette question fera l’objet d’une série de manifestations et de rencontres sur les ambiances de l’espace public méditerranéen contemporain. Une première conférence initiée par l’ERA/ENAU (Equipe de Recherche sur les Ambiances de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis), se déroulera à Tunis, à la Cité des Sciences, les 24, 25 et 26 février 2014. Inscrite dans le cadre des séminaires et conférences annuels du Réseau International Ambiances, elle aura pour objet d’asseoir la problématique et de lancer un réseau méditerranéen de travail autour de ces questions.
 
Conférence proposée et organisée par Olfa Meziou et Alia Ben Ayed.

Avec le soutien de :
  • Réseau International Ambiances
  • Fondation Hanns Seidel
  • Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis
  • Ecole Doctorale SIA, Tunis

Information : olfa.meziou2014@gmail.com
Télécharger
Appel à communications
CFP_Ambiances-Mediterranean-Public-Space
Document Adobe Acrobat 473.7 KB

Ambiances urbaines en partage. Pour une écologie sociale de la ville sensible

« Ambiances en partage » : une telle expression recouvre au moins deux acceptions. On peut questionner la possibilité du partage des ambiances. On est ici dans l’« ambiance ressentie », l’ambiance en tant qu’éprouvée par les sens. On peut également mettre l’idée d’ambiance en partage. On est là dans l’« ambiance réfléchie », l’ambiance en tant que soumise à l’examen de pensée. Il en va des possibilités de passage entre le champ de l’expérience sensible et celui de la pensée réflexive. Et déjà nous sommes plongés au centre même de l’énigme, tant l’ambiance met en tension le sentir et le connaître, procède d’un je-ne-sais-quoi qui ne saurait trouver de résolution définitive. Le propos développé dans ce recueil consiste à tirer profit des paradoxes sensibles que cette énigme pose et des mystères concrets qu’elle recèle. C’est que l’énigme des ambiances en partage prend de multiples visages et conduit à de nombreux questionnements relatifs aux cultures, aux langages et aux corps urbains. (texte de présentation de l’éditeur).

 

***

Ouvrage émanant de l’activité scientifique du Réseau International Ambiances. Il est le fruit de la collaboration entre l’équipe Cresson (UMR 1563 Ambiances Architecturales et Urbaines, ENSAG) et trois équipes brésiliennes : le Laboratoire Architecture, Subjectivité et Culture de l’Université de Rio de Janeiro, le Laboratoire d’Etudes Urbaines de l’Université de Campinas et le Laboratoire Urbain de l’Université Fédérale de Bahia.

 

 


Ambiances & Atmospheres in Translation

Royal Holloway, University of London, 25-27 février 2013

 

 

After ‘Ambience and Urban Practices’, and ‘Ambience and Criticism’, this third meeting of Agence Nationale de la Recherche funded project «Sensory Enigmas of Contemporary Urban mobility”, is organized within the framework of the International Ambiances Network.

 

Pour le CRESSON et l'ERA :

Toumadher Ammar, "The installation projection as a translator"

Royal Halloway, University of London
Londres, Grande-Bretagne - See more at: http://calenda.org/239550#sthash.nbjNd8Ow.dpuf

After "Ambience and Urban Practices", and "Ambience and Criticism", this third meeting of Agence Nationale de la Recherche funded project "Sensory Enigmas of Contemporary Urban mobility”, is organized within the framework of the International Ambiances Network.

Many authors, from the second half of the nineteenth century onwards, have struggled to implement a sensitive approach to urban modernity. How to be attentive to changes in the urban world and the minute variations of the ordinary? From the aesthetic thought of Simmel to Goffman’s ecological approach, the philosophies of everydayness in anthropology, from Laplantine to Kracauer and White, to Wittgenstein, Bégout, and Rancière, work has described, translated and called into question the role of ambiance and atmosphere in the construction of urban life. Coalescing around notions of ambiance or atmosphere, notable research trajectories have interlaced disciplinary concerns within urban studies, cultural geography, sociology and architecture, especially in relation to interconnected concepts such as affect, place, aura, and ecology. Rarely, however, have these trajectories actually met or collided.

This seminar will develop a conversation between ambiance, atmosphere and translation. But how to translate? If translation is understood as a practice of «linguistic hospitality» (Ricoeur, 2004), as an experience of transition and mediation (Wismann, 2012), what form might translation take? How might, in other words, the transition occur between the "daily" word and the word of the "expert", between that of the "living’ and that of the foreign"? How to make shareable experiences beyond the singularity expressed in different languages and cultures? What media or combination of media could help us achieve this?

This proposed move is particularly important for more than the usual reasons. Because how can accounts sensitive to the urban emerge from attempts to translate ordinary sensory experience? Or formulated differently, how can the act of making clear and intelligible the experiences, feelings, sensations, of distinct research areas, help forward debates on urban atmospheres/ambiances? Finally, how might a work of translation put our convictions in crisis, to put to test our existing ways of thinking, our relationship to the urban environment, and the plurality of modes of the city-dweller?

Amongst the many questions around translation, this seminar intends to address, notably practically, the issues of “installing”, “communicating”, “exhibiting”, “expressing”... ambiances and sensitive/sensory experiences, thereby putting into question their controversial (i.e. capabilities of being put into public debate) “power”.

- See more at: http://calenda.org/239550#sthash.nbjNd8Ow.dpuf

After "Ambience and Urban Practices", and "Ambience and Criticism", this third meeting of Agence Nationale de la Recherche funded project "Sensory Enigmas of Contemporary Urban mobility”, is organized within the framework of the International Ambiances Network.

Many authors, from the second half of the nineteenth century onwards, have struggled to implement a sensitive approach to urban modernity. How to be attentive to changes in the urban world and the minute variations of the ordinary? From the aesthetic thought of Simmel to Goffman’s ecological approach, the philosophies of everydayness in anthropology, from Laplantine to Kracauer and White, to Wittgenstein, Bégout, and Rancière, work has described, translated and called into question the role of ambiance and atmosphere in the construction of urban life. Coalescing around notions of ambiance or atmosphere, notable research trajectories have interlaced disciplinary concerns within urban studies, cultural geography, sociology and architecture, especially in relation to interconnected concepts such as affect, place, aura, and ecology. Rarely, however, have these trajectories actually met or collided.

This seminar will develop a conversation between ambiance, atmosphere and translation. But how to translate? If translation is understood as a practice of «linguistic hospitality» (Ricoeur, 2004), as an experience of transition and mediation (Wismann, 2012), what form might translation take? How might, in other words, the transition occur between the "daily" word and the word of the "expert", between that of the "living’ and that of the foreign"? How to make shareable experiences beyond the singularity expressed in different languages and cultures? What media or combination of media could help us achieve this?

This proposed move is particularly important for more than the usual reasons. Because how can accounts sensitive to the urban emerge from attempts to translate ordinary sensory experience? Or formulated differently, how can the act of making clear and intelligible the experiences, feelings, sensations, of distinct research areas, help forward debates on urban atmospheres/ambiances? Finally, how might a work of translation put our convictions in crisis, to put to test our existing ways of thinking, our relationship to the urban environment, and the plurality of modes of the city-dweller?

Amongst the many questions around translation, this seminar intends to address, notably practically, the issues of “installing”, “communicating”, “exhibiting”, “expressing”... ambiances and sensitive/sensory experiences, thereby putting into question their controversial (i.e. capabilities of being put into public debate) “power”.

- See more at: http://calenda.org/239550#sthash.nbjNd8Ow.dpuf

After "Ambience and Urban Practices", and "Ambience and Criticism", this third meeting of Agence Nationale de la Recherche funded project "Sensory Enigmas of Contemporary Urban mobility”, is organized within the framework of the International Ambiances Network.

Many authors, from the second half of the nineteenth century onwards, have struggled to implement a sensitive approach to urban modernity. How to be attentive to changes in the urban world and the minute variations of the ordinary? From the aesthetic thought of Simmel to Goffman’s ecological approach, the philosophies of everydayness in anthropology, from Laplantine to Kracauer and White, to Wittgenstein, Bégout, and Rancière, work has described, translated and called into question the role of ambiance and atmosphere in the construction of urban life. Coalescing around notions of ambiance or atmosphere, notable research trajectories have interlaced disciplinary concerns within urban studies, cultural geography, sociology and architecture, especially in relation to interconnected concepts such as affect, place, aura, and ecology. Rarely, however, have these trajectories actually met or collided.

This seminar will develop a conversation between ambiance, atmosphere and translation. But how to translate? If translation is understood as a practice of «linguistic hospitality» (Ricoeur, 2004), as an experience of transition and mediation (Wismann, 2012), what form might translation take? How might, in other words, the transition occur between the "daily" word and the word of the "expert", between that of the "living’ and that of the foreign"? How to make shareable experiences beyond the singularity expressed in different languages and cultures? What media or combination of media could help us achieve this?

This proposed move is particularly important for more than the usual reasons. Because how can accounts sensitive to the urban emerge from attempts to translate ordinary sensory experience? Or formulated differently, how can the act of making clear and intelligible the experiences, feelings, sensations, of distinct research areas, help forward debates on urban atmospheres/ambiances? Finally, how might a work of translation put our convictions in crisis, to put to test our existing ways of thinking, our relationship to the urban environment, and the plurality of modes of the city-dweller?

Amongst the many questions around translation, this seminar intends to address, notably practically, the issues of “installing”, “communicating”, “exhibiting”, “expressing”... ambiances and sensitive/sensory experiences, thereby putting into question their controversial (i.e. capabilities of being put into public debate) “power”.

- See more at: http://calenda.org/239550#sthash.nbjNd8Ow.dpuf

After "Ambience and Urban Practices", and "Ambience and Criticism", this third meeting of Agence Nationale de la Recherche funded project "Sensory Enigmas of Contemporary Urban mobility”, is organized within the framework of the International Ambiances Network.

Many authors, from the second half of the nineteenth century onwards, have struggled to implement a sensitive approach to urban modernity. How to be attentive to changes in the urban world and the minute variations of the ordinary? From the aesthetic thought of Simmel to Goffman’s ecological approach, the philosophies of everydayness in anthropology, from Laplantine to Kracauer and White, to Wittgenstein, Bégout, and Rancière, work has described, translated and called into question the role of ambiance and atmosphere in the construction of urban life. Coalescing around notions of ambiance or atmosphere, notable research trajectories have interlaced disciplinary concerns within urban studies, cultural geography, sociology and architecture, especially in relation to interconnected concepts such as affect, place, aura, and ecology. Rarely, however, have these trajectories actually met or collided.

This seminar will develop a conversation between ambiance, atmosphere and translation. But how to translate? If translation is understood as a practice of «linguistic hospitality» (Ricoeur, 2004), as an experience of transition and mediation (Wismann, 2012), what form might translation take? How might, in other words, the transition occur between the "daily" word and the word of the "expert", between that of the "living’ and that of the foreign"? How to make shareable experiences beyond the singularity expressed in different languages and cultures? What media or combination of media could help us achieve this?

This proposed move is particularly important for more than the usual reasons. Because how can accounts sensitive to the urban emerge from attempts to translate ordinary sensory experience? Or formulated differently, how can the act of making clear and intelligible the experiences, feelings, sensations, of distinct research areas, help forward debates on urban atmospheres/ambiances? Finally, how might a work of translation put our convictions in crisis, to put to test our existing ways of thinking, our relationship to the urban environment, and the plurality of modes of the city-dweller?

Amongst the many questions around translation, this seminar intends to address, notably practically, the issues of “installing”, “communicating”, “exhibiting”, “expressing”... ambiances and sensitive/sensory experiences, thereby putting into question their controversial (i.e. capabilities of being put into public debate) “power”.

- See more at: http://calenda.org/239550#sthash.nbjNd8Ow.dpuf
Télécharger
AAT-Programme-screen.pdf
Document Adobe Acrobat 330.9 KB

Librairie Éphémère Ambiances (Réseau Ambiances.net)

http://www.ambiances.net/files/ephemeral_catalog.pdf

 

CATALOGUE
préparé par : Françoise Acquier & Martine Chazelas

 

Septembre 2012.

 

Ce catalogue rassemble des ouvrages, des rapports de recherche, des mémoires de thèse et des articles scientifiques à propos des ambiances architecturales et urbaines. Il est le fruit d'un premier travail de collecte
auprès des membres du réseau international Ambiances.net et des intervenants au congrès « Ambiances en actes » qui se déroulera au Centre Canadien d'Architecture du 19 septembre au 22 septembre 2012.
Ce catalogue n'a pas la prétention d'être un travail exhaustif. Il est appelé à s'enrichir au fil du temps et vos contributions à cette collecte seront toujours appréciées.

Ce catalogue est également accessible sur le site du réseau Ambiances.net http://www.ambiances.net/index.php/fr/ressources et sera mis à jour régulièrement.
Les notices bibliographiques sont classées selon six thèmes :
- Théorie et enjeux des ambiances
- Conception par les ambiances
- Pratiques performances, expériences
- Pédagogie
- Ambiances, Histoire, Patrimoines
- Outils, méthodes, instrumentation
L' index auteur, en fin de catalogue, est une autre manière de circuler dans ce document.

Télécharger
ephemeral_catalog.pdf
Document Adobe Acrobat 4.4 MB

Ressources documentaires sur les ambiances

http://www.netvibes.com/ambiances#Accueil

 

Ce portail présente une sélection de flux rss, de liens vers des revues proches des thématiques du laboratoire Ambiances Architecturales et Urbaines.

Il est animé par les centres de documentation des deux équipes qui composent l'UMR Ambiances.

Contact :

Martine Chazelas : martine.chazelas@cerma.archi.fr
Françoise Acquier : francoise.acquier@grenoble.archi.fr


Site de veille scientifique de Françoise Acquier du CRESSON

http://lcv.hypotheses.org/

 

A propos d’ambiances architecurales & urbaines

 

Ce blog recense des actualités sur la thématique des ambiances architecturales et urbaines, de la perception sensible des espaces de notre quotidien : habitat, espace urbain, espace public, jardin... Ce blog se veut également le reflet de la recherche en train de se faire au laboratoire CRESSON (UMR Ambiances Architecturales et Urbaines), selon toutes ses composantes : anthropologique, architecturale, historique, paysagiste, sociologique, etc.


Call for papers: Sound spaces and audiovisual spaces: creation, representation and design

INTERNATIONAL CONFERENCE

12th-15th MARCH 2013, Universidad Autónoma de Madrid (UAM), Spain

This conference seeks to offer a forum of wide and deep debate around the concept of sound space sharing knowledge between temporary arts and spatial arts. The objective deals with comprehending areas of knowledge in a new scope, so much scientific as artistic around this field. We start with a basic concept, that one of sound space. The conference includes scientific sessions (lectures, communications and round-table sessions) to be developed in the campus of UAM, and two acusmatic concerts in Centro Reina Sofía. The main topics include: the relationships space-time in Music and Architecture, Sound Space, Electroacustic music, and other topics.

for more information about this call: http://csipm.blogspot.com.es/2012/12/congreso-internacional-espacios-sonoros.htm


Nouvelle version de l'article du Prof. Jean-Pierre Péneau, "L'approche ambiantale : une complexité augmentée"

Projet de restitution des ambiances sonores de la salle du chapitre de l’abbaye de Clairvaux, CERMA UMR CNRS 1563, Source: JP Péneau
Projet de restitution des ambiances sonores de la salle du chapitre de l’abbaye de Clairvaux, CERMA UMR CNRS 1563, Source: JP Péneau

Version illustrée en deux parties, de l'article issu de la conférence introductive donnée par Jean-Pierre Péneau lors du colloque SCAN12 "Complexité(s) des modèles de l'architecture numérique" . Il a été repris par la  plateforme DNArchi.

L'article met en parallèle le développement des théories de la pensée complexe et le développement de la théorie des ambiances.

 

Partie 1 :

Ce texte est l’occasion pour JP Péneau de faire un retour sur les origines du CERMA, mais aussi sur quelques notions clefs telles que la modélisation inverse et la complexité.

 

Jean-Pierre Péneau, « L’approche ambiantale : une complexité augmentée. Partie II », DNArchi, 17/10/2012, <http://dnarchi.fr/culture/lapproche-ambiantale-une-complexite-augmentee-partie-i/>

 

Partie 2 :

Après avoir exposé les enjeux de la complexité et les débuts du CERMA, JP Péneau présente ici comment la complexité des ambiances architecturales et urbaines peut-être abordée et prise en compte, entre autres via le numérique.]

 

Jean-Pierre Péneau, « L’approche ambiantale : une complexité augmentée. Partie II », DNArchi, 17/10/2012, <http://dnarchi.fr/culture/lapproche-ambiantale-une-complexite-augmentee-partie-ii/>


La plateforme d'études et de partage DNArchi

La plateforme d'études et de partage DNArchi : http://dnarchi.fr/


Elle vise à questionner la conception architecturale numérique. Elle propose des éléments théoriques et pratiques pour penser, connaître et assister la conception numérique. L’objectif de cette plateforme est de favoriser la diffusion et le partage des connaissances sur la conception architecturale numérique.
DNArchi est ouverte à différents types de contributions : articles de recherche, articles d'opinion, études de cas et commentaires.
L’ouverture aux discussions et aux débats, la confrontation des savoirs et la mise en relation d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs et de professionnels de l’architecture sont les objectifs visés par cette plateforme d’études et de partage sur la conception architecturale numérique.


Lettres Ambiances Network (Ambiances.net, Réseau international des ambiances)

Télécharger
lettern1ambiancesnetwork.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB
Télécharger
lettern2ambiancesnetwork.pdf
Document Adobe Acrobat 2.8 MB
Télécharger
lettre3reseauambiances.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Ambiances en acte(s) : Proceedings of the 2nd International Congress on Ambiances

Ambiances en acte(s)
Ambiances en acte(s)

Ambiances en acte(s) - International Congress on Ambiances, Montreal 2012, Canada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en ligne:

http://halshs.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=qe8d9crgh2liplrrhnvji2no23&label=AMBIANCES2012&langue=fr&action_todo=home

 

Pour l'ERA:

 

Représentation des ambiances lumineuses et mise en scène des usages dans les grandes demeures de la médina de Tunis (1704-1815)

Karoui H.

 

Detection of situations of danger faced by old pedestrian in urban space via the segmentation of sound scenes

Hussein F., Hegron G., Peneau J.-P., Joanne P., Fraj O., Ghozi R., Jaidane M.

 

Mobilité multimodale dans la pratique architecturale

Derouiche M.

 


Soutenance de Thèse de Hind Karoui

Sensibilité aux ambiances lumineuses dans l'architecture des grandes demeures husseinites du XVIIIe début XIXe siècles
 
La recherche porte  sur la reconstitution des ambiances lumineuses dans les grandes demeures des dignitaires du pouvoir beylical du XVIIIe et du début du XIXe siècle (1704-1815), situées dans la médina de Tunis. Notre objectif est de comprendre les rôles respectifs de l' « architecte » et des usagers dans cette « mise en lumière » de l'espace domestique traditionnel tunisois. Deux points essentiels ont articulé notre réflexion. Le premier point concerne le profil des habitants et du chef de la corporation des maîtres-maçons, chargé de la conception et de l'exécution des travaux, le deuxième point porte sur la caractérisation des ambiances lumineuses des espaces de la demeure.
Notre méthode d'approche est de type interactionnelle. Elle nous permet de combiner le volet lié à l'histoire-sociale avec le volet expérimental. Cette méthode s'applique à la modélisation géométrique, à la simulation numérique ainsi qu'aux prises de mesures d'éclairement, effectuées dans une des demeures de notre corpus, à savoir dãr Ben Abdallah (quartier Bãb el-Jazîra). Les types de percement et d'éléments de protection solaire qui leur ont été ajoutés, ainsi que leur orientation et leur emplacement dans la demeure, ont été de même analysés. Par ailleurs, à l'aide du logiciel d'éclairement SOLENE (CERMA, UMR, CNRS 1563), nous avons dressé des cartographies d'éclairement, pour décrire trois scènes de vie que nous avons considérées comme  représentatives de la vie familiale de l'époque. Il s'agit : 1. D'une restitution d'un moment de détente du propriétaire, le ministre Slimãne Kéhia dans son observatoire privé (kushk), 2. D'une rencontre entre son épouse, la princesse Aziza avec ses invitées, dans la salle en « T » de la maison des hôtes, 3. D'une journée de travail, particulièrement laborieuse, vécue par les jeunes servantes noires, à l'occasion de l'approvisionnement annuel de la famille en couscous. Chacune de ces trois scènes se déroulait à des moments particuliers de l'année et dans un espace spécifique de la demeure.

Les résultats obtenus nous ont permis de saisir la relation existante entre les goûts et les désirs des usagers d'une part, les pratiques constructives et le savoir-faire de l' « architecte » d'autre part, avec la qualité lumineuse des espaces habitables. Pourquoi donc ne pas parler d'une «  culture de la lumière », qui se dessine à travers les faits et gestes des habitants et dans leur façon de gérer, d'ajuster et de contrôler les dispositifs d'éclairement par rapport à leur mode de vie, à leurs goûts et aspirations ?