Les atmosphères existent en dehors des mots et des choses, elles précèdent tout l’appareillage invoquant : émetteurs, récepteurs, canal, médium, code, message : « ... quelque chose plus vaste plus ancien, plus pénétrant que l’un et l’autre, les sciences objectives ont aussi peu voulu le percevoir que les théories du discours » (P. Sloterdjik).

Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis

 

Ecole doctorale Science et ingénieries architecturales.

 

20 Rue El Quodes, Sidi Bou Said 2026

TUNISIE

 

Contact : hind_ktn@yahoo.it

 

Tel : (+216) 71 729 197

        (+216) 71 729 263

 

Fax : (+216) 71 729 264

SITE OFFICIEL PROVISOIRE
SITE OFFICIEL PROVISOIRE

"L’accent mis sur le vécu sensible a nettement recentré la visée sur l’expérience du sujet ; ceci pour une part selon les voies du pragmatisme de J. Diley, mais plus encore sur celles de la phénoménologie. En la matière, aux figures tutélaires héroïques d’Husserl, d’Heidegger de Merleau-Ponty, il faut associer deux de leurs héritiers ayant abordés spécifiquement les questions de l’espace sensible et souligner notre dette vis-à-vis des travaux fondateurs d‘Erwin Strauss et de Ludwig Binswanger. L’un et l’autre ont inspiré la néo-phénoménologie contemporaine d’expression germanique et ont ouvert la voie aux contributions déterminantes d’Hermann Schmitz, de Gernot Boehme et de Peter Sloterdijk." Jean-Pierre Péneau

L'académie d'Architecture est une association qui compte une centaine de membres, intégrés par cooptation, "ayant acquis une expérience incontestée dans divers domaines de l'architecture et de l'urbanisme par des travaux de qualité".

Sa mission : "La promotion de la qualité de l'architecture et de l'aménagement de l'espace ; l'encouragement à leur enseignement"

"L'ambiance serait l’ensemble des je-ne-sais-quoi et des presque-rien qui font que les uns ou les autres vont associer à telle ou telle ville ou à un quartier, vécu à tel ou tel
moment du jour ou de l’année, des sensations de confo
rt,
d’agrément, de liberté, de jouissance, de mouvement, ou
de malaise, d’inconfort, d’insécurité, d’ennui…" (Olivier Chadoin, "La notion d'ambiance", Les annales de la recherche urbaine, p. 153-159)

Contact


 

Rédigez vos demandes et propositions, et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

 


 


 

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.